Marché de Saint Paul

Image

Considéré comme l'un des plus beaux de l'île, le marché forain de Saint-Paul est un incontournable, il a lieu les vendredis toute la journée et les samedis matin, sur le front de mer de la ville.

Le marché de Saint Paul mérite que l’on y consacre une matinée pour découvrir les saveurs de l’île et ramener les souvenirs incontournables de la cuisine créole. Celui ci est très varié et permet de voir toutes les productions locales: noix de coco, vanille, épices , fruits tels que ananas et mangue...Parking facile à proximité et promenade le long de la mer aménagée au bout du marché pour aller au cimetière marin (avec des points d’eau pour se rafraîchir). L acceuil des forains est chaleureux.

C'est un marché haut en couleurs avec plus de 300 exposants : vente de produits locaux, épices, fruits, légumes...

Le Marché de Saint-Paul en pratique :

- Où ? Front de mer de la ville de Saint-Paul

- Quand ? Vendredi toute la journée et samedi matin (un conseil : y aller le vendredi matin)

- Quoi ? De tout (fruits, légumes, artisanat, vêtements, animaux...)

- Où se garer ? Selon l'heure d'arrivée, vous pourrez tenter de vous approcher au maximum du marché, mais attention aux embouteillages. Pouce ceux qui peuvent, n'hésitez pas à vous garer assez loin pour vous rendre au marché à pied. Vous gagnerez du temps !

- Précautions à prendre ? : Crème solaire, chapeau, eau ...

- Où manger ? Vous sont proposés sur le marché des jus frais et boissons diverses et des snacks et restaurants à proximité du marché.

Situé en bord de mer, c'est le marché le plus fourni (et le plus fréquenté) de l'île. Certains Saint-Paulois disent même que c'est le plus beau du monde !

Un bémol : Le marché de Saint-Paul est une véritable caverne d'Ali Baba, qui profite toutefois de sa notoriété et de son succès auprès des touristes pour afficher des prix plus élevés que les autres marchés de l'île. On craint par ailleurs que son authenticité " Péi " soit peu à peu menacée par les produits d'Indonésie et de Madagascar, moins chers, qui envahissent de plus en plus ses stands.